Daniel Cordier, grand résistant, ancien secrétaire de Jean Moulin, est décédé à l’âge de 100 ans le 20 novembre 2020.

0 3 jours déjà
Featured Video Play Icon
Partager:

Il se confiait au micro de Jérôme Clément dans la série “A voix nue” diffusée en mai 2013 sur France Culture.

Dans ce 1er épisode, il relate sa jeunesse proche de l’Action Française et son départ pour l’Angleterre après le discours du Maréchal Pétain appelant la fin des combats le 17 juin 1940.

Car ce n’est pas une vie, mais au moins quatre, qu’a déjà vécues Daniel Cordier, qui fut le secrétaire de Jean Moulin, de l’été 1942 à l’arrestation de celui-ci en juin 1943.

C’est d’abord celle d’un jeune militant de l’Action Française, mouvement d’extrême droite royaliste créé par Charles Maurras, dont se réclame ce jeune homme issu de la bourgeoisie bordelaise.

C’est ensuite l’engagement dans la Résistance, qui ne s’appelle pas encore ainsi, sa réaction patriotique contre la décision du Maréchal Pétain d’arrêter les combats contre les Allemands en juin 1940. Engagement qui conduit Daniel Cordier à Londres, dans les camps d’entrainement où sont peu nombreux ceux qui soutiennent de Gaulle. Parachuté à Lyon, il participe aux côtés de Jean Moulin à l’organisation des mouvements politiques qui aboutiront à la création du Conseil National de la Résistance.

Après la mort de Jean Moulin et la fin de la guerre, commence la troisième vie de Daniel Cordier, celle d’un amateur d’art qui devient l’un des principaux marchands de la place de Paris et constitue une collection dont il fera don au Centre Pompidou avec plus de cinq cents œuvres d’artistes découverts par lui avec persévérance et talent.

Les 4 épisodes suivants sont ici.

SOURCE

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap