Quand Pina Bausch fait danser une troupe d’amateurs de plus de 65 ans 👍🏼

0 2 semaines déjà
Featured Video Play Icon
Partager:

Pina Bausch a créé cette pièce avec sa compagnie en 1978.

Kontakthof pourrait être considéré, à bien des égards, comme le résumé des travaux de Pina Bausch. Elle se déroule dans un seul endroit, dans une grande salle de bal ou un théâtre. La salle est complètement vide, la partie avant est ouverte au public, et les trois autres côtés sont équipés de longues rangées de chaises. Des hommes et des femmes sont assis en ligne contre le mur. Lentement, ils commencent à se déplacer, certains avec prudence, d’autres de manière sauvage et impétueuse. Parfois, il n’y a qu’un seul couple sur la piste de danse, d’autres fois toute la troupe de 30 danseurs.

Des années plus tard, en 2000, après l’avoir répétée, ils l’ont rejouée, mais cette fois-ci pas avec leurs danseurs habituels, pas avec des danseurs professionnels, mais avec des amateurs, qui n’apparaissent généralement pas dans ce contexte : avec des personnes de plus de 65 ans.

C’était (et c’est toujours) un évènement, car cela change complètement notre vision des personnes âgées et des personnes plus âgées. Le Kontakthof, interprété et dansé par des personnes âgées, provoque une perception totalement différente de la beauté, de la grâce, de la mortalité, du vieillissement, de la compassion, et oui, c’est excitant et passionnant.

Huit ans plus tard, en 2008, l’expérience du Kontakthof est allée encore plus loin, lorsque des adolescents de 14 à 18 ans ont mis en scène la pièce, lui donnant un nouveau point de vue. Avec les mêmes gestes et mouvements, elle a pris une autre signification. Soudain, on est confronté en tant que spectateur à sa propre expérience, plus encore, à sa propre vision de soi, à sa propre vie, à ses rêves, à ses peurs et à ses projections.

Si vous voulez voir le ballet en entier, c’est ICI

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap